Les erreurs à éviter lors de l’inscription à une colonie d’équitation

colonie d'équitation

Publié le : 06 décembre 20227 mins de lecture

Une colonie d’équitation constitue une activité divertissante et enrichissante pour les jeunes. Il s’agit également d’une occasion de faire des rencontres, mais surtout d’apprendre et de relever des défis. D’une manière générale, une colonie d’équitation représente un programme bien encadré en matière d’emploi du temps, de logistique, de personnel, entre autres. Toutefois, vous êtes appelé(e) à la vigilance lors de l’inscription à une telle activité. Les raisons en sont nombreuses pour ne citer que l’existence des séances non appropriées à l’apprenant. Des erreurs s’avèrent ainsi à éviter quand vous souhaitez inscrire une personne à une colonie d’équitation. Voici quelques-unes !

Ne pas vérifier les conditions requises

D’un centre équestre à l’autre, les conditions requises pour participer à une colonie d’équitation peuvent être différentes. À titre d’exemple, certains organisateurs exigent une pré-inscription qui peut ne pas être gratuite. Il vaut mieux alors privilégier les propositions qui ne demandent pas de paiement qu’une fois après la confirmation de votre inscription. Il en est pareil concernant les éventuelles annulations d’une place. Des conditions y sont associées, voire que des frais sont à prévoir. Prenez connaissance des clauses d’admission telles que l’âge minimum ou encore la preuve d’initiation à l’équitation. Sachez également que les organisateurs de colonie d’équitation peuvent refuser des candidats selon leur poids. Par exemple, les jeunes pesant plus de 85 kg doivent emmener leurs propres chevaux. Afin d’accéder à un stage d’équitation, des exigences telles que la dispense d’allergie et de maladie sont à considérer. Si jamais vous n’avertissez pas les responsables d’un quelconque problème de santé, l’enfant sera expulsé sans remboursement.

Ne pas consulter la liste des matériels exigés

Des individus font l’erreur de s’inscrire à une colonie d’équitation sans prêter attention aux matériels à fournir. La sécurité et le confort de votre enfant dépendent du respect de la liste communiquée par l’organisateur. Il peut être tentant de dire que n’importe quel vêtement peut se prêter aux différentes activités. Néanmoins, les équipements comme la bombe d’équitation, les jambières, les bottes et les culottes sont impératifs. Par ailleurs, il y a également la carte de la Sécurité Sociale ou son équivalence, outre la licence de la fédération valide. Pensez aussi à vérifier quels matériels l’agence va mettre à la disposition des apprenants. Évidemment, vous aurez à confronter ce détail par rapport aux prix de la participation. Il en est de même quant à la durée du programme qui est décisive pour l’inventaire des équipements nécessaires. En parallèle, vous devrez analyser en même temps les éventuelles propositions de restauration. Prenez aussi la peine de vérifier les disciplines relatives à l’usage de matériels comme les téléphones. En général, des horaires sont fixés pour pouvoir communiquer avec les proches. Assurez-vous que tout vous convient afin que l’élève profite pleinement du stage d’équitation anglais.

 

 

Négliger ou ignorer les déplacements le jour du début et de la fin de la colonie

Si vous avez sélectionné une colonie d’équitation à l’étranger, renseignez-vous si le centre équestre prend en charge l’enfant à l’arrivée de l’aéroport. Bien s’informer s’impose ainsi afin que l’organisateur puisse assurer ce rôle. Pour raison, un mineur peut prendre l’avion sans l’accompagnement d’un adulte. Des détails comme les déplacements le jour d’arrivée et ceux du départ peuvent faire d’énormes différences dans la préparation d’un stage d’équitation anglais. À ce propos, les déplacements peuvent être gratuits, mais seulement à des créneaux bien précisés. Autrement, vous aurez à envisager un autre moyen de transport ou un autre coût. Concernant le transfert des enfants jusqu’à l’aéroport à la fin de la séance, le centre équestre s’en occupe normalement. Quoi qu’il en soit, prenez le temps de bien lire en amont toutes les clauses d’une offre de programmes d’équitation.

Ne pas s’enquérir du déroulement de l’apprentissage

Il est vrai qu’une colonie se déroule en groupe. Un enseignement personnalisé indiqué dans les programmes doit être tout de même analysé. La raison en que tous les participants n’ont pas le même niveau. Au risque que certains enfants perdent du temps à attendre que d’autres s’améliorent, ils ne vont pas être probablement satisfaits. Quant à la disponibilité d’un cheval pour chaque participant, tout temps d’attente doit être éliminé durant le stage d’équitation. Vous avez généralement accès à des renseignements comme la durée et la fréquence d’équitation avant toute inscription. La séance d’équitation peut durer quatre heures par jour et ces dernières peuvent être départagées entre deux heures le matin et deux autres l’après-midi. Pour ce qui est des disciplines comme le dressage, le saut d’obstacle ou encore la course de voltige, si vous êtes un connaisseur en la matière, n’hésitez pas à donner votre avis. En outre, il y a les temps en dehors des maniements des chevaux qui méritent toute votre attention. En effet, ils se doivent d’être autant amusants et éducatifs en vue de développer les connaissances et les compétences de chaque apprenant.

Quelle activité équestre choisir ?
Où trouver un club adapté à la pratique de l’équitation pour les enfants ?

Plan du site