La cravache est elle indispensable pour pratiquer l’équitation ?

Comme toute discipline sportive, l’équitation possède sa panoplie d’équipements et d’accessoires. Certains sont obligatoires, comme la bombe. D’autres sont facultatifs, mais pourtant très prisés des cavaliers, notamment la cravache. Pour utiliser cet outil à bon escient, il est important de bien choisir le modèle et de s’en servir correctement.

Utilités de la cravache

La cravache d’équitation est considérée comme une aide artificielle. Elle sert à aider le cavalier à mieux faire comprendre ses gestes à sa monture. Quelle que soit la discipline, les cavaliers sont nombreux à recourir à une cravache. Cependant, il s’agit avant tout d’un outil de dissuasion. Le but est de surprendre le cheval plus que de lui faire mal. La cravache ne doit donc être utilisée qu’en dernier recours. Un coup est par exemple nécessaire lorsque le cheval ne réagit pas aux mouvements de jambes du cavalier ou à ses aides naturelles. Elle est également utilisée si le cheval montre des signes d’hésitation devant un obstacle.

Différents types de cravache

En fonction de la discipline, il existe plusieurs types de cravache d’équitation. Le premier type de cravache est appelé cravache d’obstacle ou de cross. Une cravache de ce genre a la particularité d’être très courte donc peu encombrante. Elle mesure en moyenne 40 à 50 cm et est idéale pour la course, le saut d’obstacles ou le cross. A contrario, il existe des cravaches standard plus longues, mesurant en moyenne 70 cm. Ces cravaches sont les plus répandues et sont souvent utilisées par les débutants pour renforcer leurs aides. Les cravaches standard sont adaptées à toutes les disciplines à l’exception de la course. Enfin, il existe les cravaches de dressage appelées sticks et qui mesurent environ 110 cm. De par leur longueur, ces cravaches sont réservées aux professionnels et uniquement pour les disciplines à plat.

Comment se passer d’une cravache ?

Depuis quelques années, les cavaliers sont de plus en plus nombreux à délaisser la cravache. Si pour certains, recourir à cet outil est indispensable pour monter, d’autres le considèrent comme un instrument de contrainte. L’équitation est avant tout une question de confiance entre le cavalier et sa monture. Si le cheval se sent suffisamment à l’aise, utiliser une cravache ne sera plus nécessaire. Pour cela, il faut prendre le temps de comprendre l’animal. La cravache aura en effet tendance à rendre le cavalier moins patient. Il est donc primordial d’apprendre à décortiquer les réactions du cheval. Se concentrer sur les aides naturelles et instaurer un système de récompense sont souvent suffisants pour dresser un cheval. Par ailleurs, rien ne vaut une bonne communication et un environnement calme pour le mettre en confiance. Enfin, il est primordial de se pencher sur les éventuels blocages qui poussent l’animal à désobéir, notamment s’il est blessé ou s’il a peur de quelque chose.

Vente en ligne d’équipements pour le cavalier et du matériel pour le cheval
Comment bien choisir la selle de son cheval ?